Ne m’oublie pas de Victoria Stevens

Hugo Roman New Way, 2018, 381 pages

Young Adult, Deuil, Amitié, Courage

Résumé

Hazel a dû quitter son Angleterre natale pour rejoindre son père, un homme qu’elle connaît à peine. Et le soleil, la mer et le sable blond d’Australie sont bien incapables de consoler son chagrin, celui de la perte d’une mère… Jusqu’au jour où elle rencontre Red et Luca, des frères jumeaux qui vivent dans la maison d’à côté. Elle commence à réaliser qu’elle passe sans doute à côté de sa vie. Alors qu’elle tente de se reconstruire peu à peu, elle va comprendre qu’elle n’est pas la seule à lutter contre ses fantômes. Mais peut-elle accepter si facilement qu’un coeur brisé peut parfois guérir ?

Avis : Résumé

Je rédige et publie très rarement mes chroniques à chaud, mais j’avais tellement envie de vous parler de ce roman qui m’a bouleversé.

Je viens tout juste de le finir cet après-midi en sortant du boulot et je peux vous dire que j’ai eu le cœur en miette avant qu’il se répare comme celui d’Hazel. Je ne pleure pas souvent quand je lis mais celui-ci a su me tirer les larmes à de nombreuses reprises et cela est du à la plume percutante de Victoria Stevens. Par des mots simple, des situations sans ambiguïté et en entourant ses personnages de tendresse rendre cette histoire magique et bouleversante.

Au début, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, mais honnêtement je pense que cela est plutôt du au résidu de ma panne de lecture qu’au roman lui même.

Mais il s’est passé quelque chose au cœur du milieu. Le twist qui s’y produit m’a tellement secoué que j’ai dévoré la fin. Il donne aussi tout son sens au titre de ce livre.

Comment ne pas s’attacher à Hazel. Elle est combattive malgré sa perte. On la sent perdu entre un espoir de rentrer chez elle en Angleterre sa terre natale mais aussi l’espoir de se reconstruire une nouvelle vie entourée de gens qui l’aime en Australie. Cette dualité est tout l’enjeu de ce roman. Tout du long, Hazel cherche son équilibre.

J’ai aussi adoré son entourage. Le second personnage central de ce roman est Luca qui a perdu son meilleur ami et qui lui aussi réapprend à vivre. Il est perdu mais il a aussi une force caché que la présence d’Hazel va permettre de s’exprimer. Ces deux là vont s’entre aider sur le fond du petite romance toute mignonne et sans prétention : Un délice à lire et un vrai atout pour les personnages d’Hazel et de Luca. Grâce au personnage de Luca, l’on peut voir les dégâts qu’un deuil peut faire et provoquer mais aussi qu’il n’est pas une fin en soi. J’ai beaucoup aimé sa mère Claire et son frère jumeau Red.

J’ai su aussi être touché par le père d’Hazel, Graham. Il va savoir apprivoisé et faire évoluer sa fille avec douceur et beaucoup de tact.

L’autre plus de ce roman, ce sont les lettres qu’Hazel écrit à sa mère et qui ponctue les chapitres. D’ailleurs elles sont ponctuées par des dessins de fleurs juste sublimes.

Ah j’allais oublier … maintenant je ne rêve que de l’Australie grâce au cadre magique de ce livre : la plage, les feu de camps, les orages de moussons, les nuits sous les étoiles, les balades en barques, les cascades … le lâché prise !!

J’ai envie de vous en dire tellement plus sur ce roman, mais j’ai tellement peur de faire la révélation de trop qui vous gâcherez l’émotion que j’ai pu ressentir tellement Victoria Stevens sait mener son lecteur là où elle veut et le faire vibrer.

Vous l’aurez compris ce roman qui pourrait m’être qu’un simple roman Young Adult traitant d’un sujet difficile du deuil dans toutes ses formes, fut tellement plus pour moi (peut être aussi pour des questions perso !).

5/5

Je vous le recommande Milles fois !

Je vous souhaite de très belles aventures livresques

P.S : Maman si tu passes par là, celui-ci je te le mets de côté ! Il est fait pour toi ❤

5 réflexions sur “Ne m’oublie pas de Victoria Stevens

  1. Merci pour ton partage. Mais voilà si toi aussi tu as pleurer je risque d’inonder ce livre.
    Et en même temps il me tente beaucoup, je pense pour me redonner du courage. Je sais que c’est une histoire mais je puise aussi ma force dedans. Et ce thème me touche de façon personnelle.
    En tout cas tu me donnes encore plus envie de le lire

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s