Les Brumes de Cendrelune – Le Jardin des âmes de Georgia Caldera

Edition J’ai Lu, 2019, 348 pages

Steampunk, Dark Fantasy, Young Adult, Coup de Cœur

Résumé

Dans le royaume de Cendrelune, les dieux épient les pensées des hommes, et leur Exécuteur, l’Ombre, veille à condamner tous ceux qui nourriraient des envies de rébellion.

Or, il semble que certaines failles existent. À l’âge de 17 ans, Céphise ne vit en effet que pour se venger. Depuis qu’on l’a amputée d’une partie d’elle-même et privée de sa famille, elle ne rêve plus que d’une chose : s’affranchir de la tyrannie du tout-puissant Orion, Dieu parmi les dieux. Et contre toute attente, il se pourrait qu’elle ne soit pas seule…

Avis : Résumé

J’attends toujours un roman de Georgia Caldera avec impatience. C’est une des très rare autrice dont je relis les romans et dont les mots me touchent à chaque fois et les Brumes de Cendrelune n’ont pas fait exception.

J’aime beaucoup ses romances mais je trouve que Georgia Caldera excelle dans sa manière d’écrire de la fantasy. Ce roman n’a pas mis longtemps à déclencher chez moi un coup de cœur. Je pense que dès le prologue, je savais que j’allais avoir un trop pleins d’émotions à sa lecture. Pourquoi ? Parce que j’ai retrouvé beaucoup de choses que j’avais adoré dans De Velours et D’acier.

Déjà sa plume, il y a des auteurs comme cela qui arrivent à vous plonger dans un univers et vous y vivez complètement immergé jusqu’aux derniers mots. Il y a quelque chose de très poétique dans ce roman, une dynamique qui fait qu’une fois vos yeux posés sur les premières pages, il vous est quasiment impossible de le reposer.

L’ambiance de cette histoire est aussi son atout majeur. Ne vous attendez pas à une dystopie aseptisée : cette société est sombre, violente et cruelle ayant parfois peu d’égard pour la vie humaine comme ses dirigeants. J’ai aimé imaginer les rues de La cité d’Acier très sombres, glauques, froides mais vivantes que l’on découvre grâce à Céphise, Elles sont en totale contradiction avec Le Palais où vit Verlaine qui est lumineux, chaleureux mais complétement aseptisé. Une sensation de froideur se dégage aussi de ce roman avec une omniprésence du métal et notamment chez les Rapiécées. Tout le coté Steampunk de cette fantasy donne un vrai plus à l’histoire puisqu’au fur à mesure, le lecteur découvre le véritable enjeu qui se cache sous ses modifications.

Mais ce n’est que petite couche de l’incroyable complexité de cette histoire que l’on découvre au fur et à mesure grâce au changement de point de vue. G. Caldera nous a souvent habitué à avoir un récit à deux voix d’où ma surprise en découvrant une troisième le demi-frère de Verlaine, Héphaïstos.

Je me suis très vite attachée aux différents protagonistes avec parfois des émotions contradictoires comme pour Héphaïstos, mais ce n’est pas notre héroïne Céphise qui m’a le plus marqué : c’est Verlaine. J’adore sa complexité et la dualité qui existe chez ce personnage. Il dégage une puissance émotionnelle ne serait ce que par son pouvoir qui engendre la vie par la mort. C’est rare de trouver des personnages dont la naïveté est leur force et qui ne le rend pas pathétique. Céphise est un peu plus « classique », une héroïne qui s’ignore muer par une profonde injustice aux pouvoirs insoupçonnés. D’ailleurs en parlant de pouvoirs, j’ai beaucoup aimé découvrir le mysticisme autour des Brumes me faisant un peu penser à Avalon.

5/5

Pour finir même si je sais que ce n’est qu’un premier tome, Georgia Caldera est toujours la reine pour bouleverser son lecteur dans les dernières pages et les pousser au désespoir en attendant la suite. J’ai tellement envie d’avoir le tome 2 entre les mains.

Je crois que je vais m’arrêter là pour éviter tout risque de spoiler ! J’espère que cet avis vous aura convaincu de découvrir la plume de G. Caldera si ce n’est pas déjà fait et que j’ai réussi de vous transmettre un tout petit peu mon coup de cœur pour plonger dans cet univers sans retenu.

Je vous souhaite de très belles aventures livresques

6 réflexions sur “Les Brumes de Cendrelune – Le Jardin des âmes de Georgia Caldera

Répondre à lavoleusedemarquepages Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s