Minis Chroniques : Le thriller est à l’honneur avec Double Piège d’Harlan Coben et La Cave de Natasha Preston

Moshi Moshi !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler deux romans policiers que j’ai découverts au début du mois d’Avril. L’un a su me séduire l’autre m’a un peu déçu. Comme il s’agit d’intrigues policières ne vous étonnez pas si je ne rentre pas trop dans les détails de l’histoire, je ne souhaite pas vous spoiler !

Double Piège d’Harlan Coben

Edition Pocket, 2018

Résumé

Double piègeVous pensez connaître la vérité. La vérité est que vous ignorez tout. New Jersey, aujourd’hui. Pour surveiller sa baby-sitter, Maya a installé une caméra dans son salon. Un jour, un homme apparaît à l’écran, jouant avec sa petite Lily. Un homme que Maya connaît bien : Joe, son mari… qu’elle vient d’enterrer.

Un choc. Et de troublantes découvertes : le certificat de décès de Joe a disparu et l’arme impliquée dans sa mort est aussi celle qui a coûté la vie à la sœur de Maya, Claire, trois ans plus tôt. Mort ou vivant, qui était vraiment Joe ? Doit-on croire tout ce que l’on voit ? Pour Maya, l’heure est venue de plonger dans un passé trouble ; un monde à la frontière entre vérité et illusions. Un monde dangereux, dont elle pourrait être la nouvelle victime.

Avis : Résumé

Il y a quelques années, une personne qui comptait énormément pour moi m’a fait découvrir la plume d’Harlan Coben quand je lui disais que je ne me faisais plus surprendre par les romans policiers. Elle me disait « tu verras tu ne seras jamais déçue et toujours surprise ». Cela s’est toujours démontrer et ce roman ne fait pas exception à la règle. La plume d’Harlan Coben est toujours aussi addictive, elle réussit toujours à m’emmener dans des pistes et à me faire cogiter toujours à coté de la solution. Même si on retrouve toujours un certain mode de construction dans son récit, cela ne dérange pas plus que cela.

Le personnage de Maya ne peut pas laisser le lecteur froid et indifférent. Tant tôt on a envie de la soutenir dans son deuil, l’aider à comprendre pourquoi, mais parfois on a envie de la claquer et on est choqué par ses réactions. Son entourage est également très bien construit permettant aux lecteurs de se perdre dans les conjonctures et les suscitions. La fin est aussi surprenante qu’elle a réussi à me tirer les larmes et me retourner assez rare pour ce genre littéraire pour être souligné.

Notation blog 4/5

J’ai passé un excellent moment avec Harlan Coben qui est certainement un des rares auteurs que j’arrive à dévorer avec Darynda Jones quand j’ai le moral au plus bas ou lors d’une panne de lecteur. Comme toujours, il fait parfaitement le taf !


Passons maintenant à La Cave de Natasha Preston sortie cette année aux éditions Livre de Poche Jeunesse

Résumé

La CaveImaginez une maison comme n’importe quelle autre. Dedans, une pièce. Dans cette pièce, une armoire. Derrière cette armoire, une porte. Au-delà de cette porte, des escaliers. Et en bas, une cave. Une cave où sont séquestrées trois filles, Rose, Iris et Violette, soumises à la folie maniaque et meurtrière d’un homme : Trèfle.

Dans une autre maison, dans une ville où il ne se passe jamais rien, Summer mène une vie parfaitement banale. Elle a des parents, un frère, des copines, un petit ami. Mais un soir, sa route croise celle de Trèfle, et Summer ne rentre pas chez elle. Elle se retrouve enfermée dans une cave en compagnie des autres filles et rebaptisée Lilas. Mais contrairement aux autres filles, elle n’est pas prête à accepter son sort jusqu’à faner et dépérir…

Avis : Résumé

J’ai découvert ce roman lors de sa sortie ainsi qu’avec le bon avis de la booktubeuse Margaud Liseuse. Il est restait cependant un moment dans ma wishlist, puis il est sorti en poche et j’ai craqué … Je n’aurais peut être pas dû.

Il avait pourtant tout pour me plaire, un thriller young adult (c’est déjà original en soit), un univers sombre et l’extrait que j’avais lu me disait que la plume de l’autrice pourrait me plaire. Alors effectivement, la plume de Natasha Preston est assez fluide et donne donc envie de poursuivre jusqu’à la fin, même si je vous avoue que je suis allée vers la fin avec une lecture très diagonale. A partir du milieu, j’ai commencé à trouver ma lecture assez répétitive, stéréotypé et un peu malaisante. J’ai bien aimé avoir le point de vue de tous les protagonistes que cela soit de Summer, de Trèfle ou encore du petit ami de Summer. Pour les filles, elles ont toutes leurs rôles : la discrète – le fantôme, la nouvelle, la rebelle et la soumise et même quand l’une d’entre elle disparaît le schéma se renouvelle encore et encore. Il n’a aucune surprise. Le temps du récit est lent, je peux le concevoir cela montre aussi aux lecteur la lenteur de la captivité mais il m’a clairement manqué un peu truc pour que cela ne soit pas aussi terne. En étant dans la tête de Trèfle, on frôle aussi sa psychologie, sa folie mais c’est principalement au travers de flash-back comme si l’autrice voulait que l’on s’attache au montre.

Bof Bof - Critique 2/5

Ce roman a pleins de bonnes idées, une plume intéressant mais … il me manque un lien affectif autre que le dégoût ou le fait d’être un voyeur incapable d’agir.

Je vous souhaite de très belles aventures livresques !

 

Publicités

2 réflexions sur “Minis Chroniques : Le thriller est à l’honneur avec Double Piège d’Harlan Coben et La Cave de Natasha Preston

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s