Un Palais de Brume et de Colère et Un Palais de Cendres et de Ruines de Sarah J. Maas

Editions la Martinière Jeunesse, 2018 – 2019

Coup de Coeur, Fae, Légende, Intrigue de cour et Guerre

Moshi Moshi !

Pour cette chronique, j’ai fait le choix de regrouper les tomes 2 et 3 qui achève la trilogie Un Palais … dont je première tome avait été un beau coup de cœur pour moi. Pour les curieux et ceux qui souhaitent découvrir cette trilogie sans spoiler c’est ici !

J’ai fait ce choix car, j’ai enchainé à quelques jours d’intervalles ces suites.

Résumé

Un palais d'épines et de rosesEn chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l’irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels. Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n’a rien d’un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse. Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s’étendre à celui des mortels ? A l’évidence, Feyre n’est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d’origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

Avis : Résumé

Nous avions quitté Tamelin et Feye après la levée de la malédiction qui plané sur les Fae et nous les retrouvons en pleins préparatifs de leur mariage. La première partie était une belle réécriture du conte La Belle et la Bête, à présent nous allons découvrir ce qu’il se cache derrière le « ils vécurent heureux ».

J’ai adoré dans ces deux tomes retrouver la plume de Sarah J. Maas. Elle est vraiment très douée pour construire un univers riche, une mythologie qui tient la route et enivrante. J’aime ces auteurs qui arrivent grâce à la magie des mots à m’embarquer sans effort dans leur monde et à faire travailler mon imagination jusqu’à faire partie de l’histoire. Le tome 2 est et restera le coup de cœur de cette trilogie est cela est assez rare pour être souligné !

5/5

Le tome 3 quand à lui, il possède quelques longueurs et la fin … pour faire un mauvais jeu de mots, m’a un peu laissé sur ma faim !

Notation blog 4/5

Mais rentrons donc un peu plus dans le détail … si vous ne voulez aucun spoile, même si je vais essayer d’en mettre le moins possible, je vous conseille de vous arrêtez ici …

A présent, Sarah J. Maas nous fait sortir du cocoon d’un conte de fées pour rentrer dans un monde froid et difficile que l’on trouve dans beaucoup de roman d’héroïc fantasy. Ainsi Un palais de Roses et d’Epines se concentrait quasiment sur la relation naissante entre Tamelin et Feyre et la malédiction de la Cour du Printemps alors que dans cette suite l’on parcourt avec « plaisir » l’ensemble du Royaume de Prythian et l’on découvre les différentes cours.

Avec ce dé-zoome, l’autrice fait glisser son lecture dans un monde encore plus dangereux. C’est un panier de crabes digne de Game of Thrones. J’ai adoré toute cette complexité politique, ces jeux de dupes entre cours comme entre Fae et mortels. Tout au long de ces tomes, Sarah J. Maas en profite aussi pour construire une véritable mythologie des Fae. J’ai vraiment apprécié que cette légende ne soit pas révélée uniquement à la fin de la trilogie mais l’on commence déjà à avoir des réponses au cours d’Un Palais de Colère et de brume. La fin de ce tome m’a énormément marqué et heureusement que j’avais la suite à la maison.

Un palais de Cendres et de Ruines creuse un peu plus dans les légendes de Prythian avec au sein de la bataille finale de véritables révélations qui vont déterminer le sort de nos héros. Mais ce qui caractérise ce tome est la trahison et les retournements de situations parfois surprend parfois attendu ! Malheureusement, j’ai parfois eu un peu l’impression que la fin est arrivée un peu vite. Il me manquait peut être quelques petites choses. J’ai surtout très envie d’avoir un préquel !

Au sein de cette trilogie, j’ai eu un coup de cœur dans le coup de cœur, c’est pour la Cour des Rêves, la ville de Velaris. J’ai adoré découvrir sa magie dans les yeux de Feyre et ses secrets dans ceux de Rhys. J’ai eu très envie de m’y promener, de m’y évader.

Parlons des personnages maintenant et que vous dire sans trop en dire 😉

Comme pour le premier tome, je suis restée très attachée au personnage de Feyre. Malgré toutes les difficultés qu’elle affronte, elle reste forte et courageuse. Elle a aussi un sens du sacrifice et plus particulièrement pour les gens qu’elle aime. Ce qui la révèle également c’est ce lien qui l’unit à Rhysand. Grâce à lui, elle va trouver des ressources insoupçonnées mais aussi devenir la femme qu’elle a toujours voulu. Elle va passer de la femme soumise auprès de Tamelin à la femme de pouvoir et guerrière auprès de Rhys. Cette relation commence comme celle de Perséphone et Hadès grâce au pacte qu’ils ont passé. Mais au delà cette contrainte née un véritable lien entre eux qui est pleins de défiance, d’humour et de sensualité. Leur correspondance est un petit bonheur à lire. Leur complicité se révèlera à toutes épreuves voir plus …

Rhysand est pour moi le personnage le plus abouti de cette trilogie de part son caractère très ambivalent. Il est très entier, il peut être très froid dans son rôle public et en même temps extrêmement protecteur et chaleureux avec les gens qu’il aime. Ce qui l’enrichie aussi énormément ce sont ses compagnons, sa garde rapprochée. Elle est aussi complexe que lui et nous donne une vision de son passé, de ses dilemmes et de ses souffrances. Je me suis très vite attaché à ses deux meilleurs amis Cassian et Azriel qui ont des caractères bien trempé mais indéfectible. Amren la plus taciturne du groupe et certainement la plus secrète, elle m’a beaucoup fait penser à Brienne pour ceux qui connaissent Game of Thrones. Et pour finir, il y a Mor. J’adore ce petit bout de femme, forte comme jamais, au passé difficile mais à l’entourage exemplaire qui fait tout pour la protéger.

J’aimerais beaucoup vous parler des deux soeurs de Feyre, Nesta et Elaine, mais le problème est que je ne peux pas parler de leur évolution sans vous révéler la fin du second tome. Mais j’ai beaucoup aimé les découvrir plus en détails dans Un Palais de Cendres et de Ruines, elles deviennent des personnages essentiels de l’Histoire. Quand à Tamelin, on peut se mettre à détester un personnage que l’on a aimé 😉

Bon, cette chronique fut peut être un peu longue, j’espère néanmoins qu’elle vous aura plu. Elle a été assez compliquée à rédiger, ce fut un vrai jeu d’équilibriste pour vous faire ressentir à quel point cette trilogie m’a marqué sans vous gâcher le plaisir de la lire si vous ne la connaissez pas 😉

Je vous souhaite de très belles aventures livresques !

3 réflexions sur “Un Palais de Brume et de Colère et Un Palais de Cendres et de Ruines de Sarah J. Maas

  1. Je me retrouve énormément dans ta chronique ! Tout comme toi j’ai enchaîné le tome 2 et 3, à la fin du tome 2, je devais lire à tout prix le tome 3 haha. Alors qu’entre le tome 1 et 2 je pouvais attendre sans soucis x) Et si j’ai apprécié le tome 3, la fin est arrivée trop vite. J’ai vraiment eu l’impression que l’autrice voulait conclure son récit et à fait BIM BAM BOUM voilà c’est finit. Donc ça m’a un peu déçue. Ca et puis aussi son besoin de mettre tout le monde en couple ugrh.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s