Mini Chronique Manga : Assassins Tome 2 et 3 d’Hirohisa Sato

Edition Komikku, 2016 – 2017

Résumé

AssassinsÀ la suite d’une sombre affaire, Hitomi a perdu son mari et se prostitue pour pouvoir élever son fils Jinsuke, 10 ans. Malheureusement, un soir, Hitomi est froidement abattue dans son appartement, sous les yeux de Jinsuke. Celui-ci échappe de justesse à la mort grâce à l’intervention de la jeune et mystérieuse voisine, mademoiselle Suzuki, qui est en fait une tueuse professionnelle aussi discrète qu’efficace.

Elle recueille et protège le garçon, mais très vite ils se retrouvent pourchassés par la police pour une raison inconnue. Leur cavale commence et la situation est loin d’être évidente pour Suzuki, peu réjouie à l’idée de s’occuper d’un orphelin encore traumatisé par ce qui vient de lui arriver.

Avis : Résumé

Le premier tome de cette trilogie avait su me séduire par sa ressemblance avec le film Léon de Besson mais aussi par le lien qui existait entre Suzuki et Jinsuke. Les deux tomes suivant continuent à creuser cette connexion entre ces deux êtres qui n’ont rien en commun ne serait-ce que leur haine contre les policiers véreux. On sent que Suzuki a appris à apprécier cette relation « mère-fils » qu’elle a un temps créé avec ce jeune garçon. Néanmoins elle lutte tous les jours contre sa nature profonde et son conditionnement.

Le deuxième tome permet d’en apprendre un peu plus sur le passé de Suzuki est sur ce qu’il l’a mené à cette vie. Puis se met aussi en place tout un jeu de dupes et de manipulations entre les ripoux et notre duo. Ce qui m’a un peu gêné dans ce jeu de chat et de la souris, c’est la naïveté de Suzuki et Jinsuke. A quasiment aucun moment ils ne remettent en doute les motivations des flics. On peut se dire que Jinsuke est un peu trop jeune, mais Kusu le retourne et le manipule un peu trop facilement à mon goût.

Le troisième tome recèle quant à lui, une vraie surprise. Je ne m’attendais pas du tout à cela. Cet événement va profondément modifier la relation existante entre nos deux héros et ainsi que leur vengeance. Ce manga se finit avec une impression douce-amère. La fin est belle pour Jinsuke mais triste pour Suzuki. Il me manque un petit quelque chose que je ne serais pas déterminée. J’ai l’impression que l’enquête contre les flics n’est pas close.

Le vrai coup de cœur de cette trilogie reste les graphismes qui pour moi fait une bonne partie du travail en transmettant au lecteur les émotions des différents protagonistes. Ils sont très épurés et très expressifs. La douceur des traits donne une image de candeur en totale opposition avec la cruauté des événements et du métier de tueur à gages.

Notation 3/5

Cette trilogie est une belle histoire et j’ai aimé m’y plonger. Même si certains petits détails me chagrinent et que j’ai l’impression qu’un tome supplémentaire permettrait de clore l’histoire, j’ai particulièrement apprécié la dynamique entre Jinsuke et Suzuki ainsi que le passé de cette dernière.

Je vous souhaite de très belles aventures livresques !

4 réflexions sur “Mini Chronique Manga : Assassins Tome 2 et 3 d’Hirohisa Sato

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s