L’Horloge de l’Apocalypse – A minuit, il sera trop tard de Lorris Murail

Pocket Jeunesse, 2018, 331 pages

Environnement, young adult, famille

Résumé

En cavale malgré elle, Norma, dix-neuf ans, abandonne tout pour se cacher dans une tiny house au fin fond du désert d’Arizona. À sa charge, Liz, sa nièce de huit ans qu’elle doit protéger. Pour survivre, elle trouve un boulot de serveuse dans le diner du coin. Alors que Norma peine à s’acclimater à sa nouvelle vie et aux habitants agressifs de la région, elle découvre un mystérieux canal radio. Elle se met alors à écouter en boucle un certain O.T., jeune animateur qui mêle blues, anti-trumpisme et prêches apocalyptiques sur le dérèglement climatique et la fin du monde…

Avis : Résumé

Je n’aime pas faire de critique négative des romans que je n’ai pas apprécié parce qu’il s’agit du travail de quelqu’un et qu’il y a mis tout son cœur. J’ail longtemps hésiter avant de faire cette chronique. Malheureusement L’horloge de l’Apocalypse partait d’une très bonne intention et le synopsis était très prometteur.

J’ai apprécié chacun des débuts de chapitres qui retrace l’évolution de l’horloge de l’apocalypse au cours des années depuis sa création en 1947 jusqu’à nos jours. Pour ceux qui ne connaissent son principe : c’est un outil de sensibilisation conçu par le bulletin scientifiques de l’atome, pour dénoncer les dangers qui pèsent sur l’humanité (au début nucléaire, puis le climat et les nouvelles technologies).

J’ai été très vite déboussolée par ma lecture parce que ce n’est pas du tout ce que nous vend le résumé. Je m’attendais à une course contre le temps face à la fin du monde, un mélange entre young adult et dystopie. Un truc qui bouge au final et au final ce fut tout le contraire !

C’est un roman qui n’en a que l’aspect, cela ressemble plus à un essai sur la bêtise humaine ou plutôt américaine face au défi du changement climatique. L’histoire de Norma n’a au final aucun intérêt, c’est une tranche de vie. Clairement, il ne se passe rien. Les personnages sont soit très caricaturaux pour les secondaires allant parfois jusqu’à l’absurde. Les trois principaux qui sont Norma, Liz, OT sont sans profondeur. Le seul personnage qui a un temps soit peu de crédibilité c’est Kemba, un petit garçon afro-américain perdu dans un monde qui ne l’accepte pas et qui a appris à survivre.

Norma est tellement incrédule vis à vis de son frère. Pourquoi elle suit sans réfléchir les instructions de ce dernier, pourquoi elle vit dans cette ville absurde sans en changer … Quand à Liz, euh !!! Est ce que j’ai le droit de dire qu’à 8 ans cette gamine est une sociopathe. Elle agit comme une délinquante de ado voir adulte, elle ne dégage aucune émotion et même sa relation avec Norma n’a rien de naturel. Bon et puis OT est juste obsédé par la fin du monde et le seul élément que j’ai apprécié chez lui c’est son ironie sur l’apocalypse.

Ce qui est le plus réussi dans ce roman, c’est l’univers qu’à créer Lorris Murail. Rien qu’en le lisant, l’on se sent sale, il se dégage une vrai un pression de puanteur, de pollution. Il y a un réel malaise avec cet univers teinté de noir pour la pollution et de marron pour la boue.

1:5

En Résumé, et je tiens à le rappeler cet avis ne concerne que moi, j’ai eu beaucoup de mal avec ce roman même s’il aborde une thématique très importante pour notre avenir, j’ai trouvé que cela est assez maladroit. L’histoire de Norma n’est qu’un prétexte pour faire prendre conscience au lecteur que la situation écologique de notre monde est grave. Conséquence l’histoire reste très superficiel. Je crois que j’aurais préféré lire un vrai essai ou tout simplement une suite de nouvelles sur la thématique de l’horloge de l’apocalypse.

Le seul conseil que je peux vous donner concernant ce roman c’est de vous faire votre propre avis, c’est un roman beaucoup trop particulier !

Je vous souhaite de très belles aventures livresques !

5 réflexions sur “L’Horloge de l’Apocalypse – A minuit, il sera trop tard de Lorris Murail

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s