Alice au Pays des Merveilles de Lewis Caroll

Edition Pocket, 2010, 128 pages

Note générale : 2/5
Personnages : 3/5
Intrigue : 2/5
Univers : 4/5

Résumé

Par un jour d’été 1862, sur les berges de la Tamise, un jeune professeur d’Oxford, poète et mathématicien, improvise un conte pour distraire les trois fillettes d’un de ses amis. Charles Dodgson, alias Lewis Caroll, est en train d’improviser Alice aux Pays des Merveilles.

Assise au bord de la rivière, Alice s’ennuyait un peu quand soudain, venu de nulle part, surgit un lapin blanc pressé de regagner son terrier. N’Hésitant pas à le suivre, Alice pénètre dans un monde de prodiges et de menaces qui n’est autre que le royaume de l’enfance …

Mon Avis

Alice aux Pays des Merveilles fait parti des contes de la littérature classique que je n’avais jamais lu. À l’occasion du Coup de balai avant l’été, j’ai décidé de me jeter dans le terrier du lapin blanc avec Alice et là … je n’ai pas du tout accroché !
Il est très rare que je n’aime pas un livre et malheureusement ce fut le cas pour celui-ci. J’ai eu beaucoup de mal avec le style d’écriture de Lewis Caroll qui est très décousu. Je peux comprendre que c’est une volonté de nous plonger dans un univers très onirique qui soit dit en passant j’ai apprécié, mais les chapitres se suivent sans queue ni tête.

J’ai néanmoins apprécié de retrouver la table du Chapelier fou et du Lièvre de Mars ainsi que le chat de Cheshire.

J’ai découvert l’univers d’Alice aux Pays des Merveilles grâce au dessin animé de Disney et ce dernier me mettait déjà assez mal à l’aise comme Pinocchio. Du coup est ce c’est pour cela que j’avais des à priori sur ce conte ? Pourtant j’avais été assez convaincu par la version de Tim Burton pourtant plus sombre.

Et vous qu’en avez vous pensé de ce conte ?

À vos livres et bonne lecture 🙂

11 réflexions sur “Alice au Pays des Merveilles de Lewis Caroll

  1. Mango : Moi c’est tout le contraire 😛 Je n’ai pas vraiment eu de coup de coeur pour la version de Tim Burton (bien que, esthétiquement parlant, le film soit magnifique) et j’ai bien aimé me plonger dans le conte de Caroll. C’est vrai que parfois, le récit est difficile à suivre. Je pense à la danse avec les animaux, en autre, qui m’a laissé plutôt indifférente. Mais en globalité c’est assez divertissant :P.

    Aimé par 1 personne

  2. J’avais le même ressentiment que toi quand j’étais petite par rapport au Disney (pour Pinocchio aussi d’ailleurs)! Du coup, j’avais aussi acheté le livre en me disant que la version écrite me plairait peut-être davantage…J’ai de gros doutes maintenant! 😉 par contre, je n’ai jamais regardé le film pensant que j’aurais la même impression…Je vais peut-être quand même me lancer alors! 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour,
    Comme toi, je viens juste de lire ce court roman il y a quelques semaines. Jusque là, moi aussi je ne connaissais que la version de Disney et celle de Tim Burton (si ça t’intéresse ma chronique dresse justement les différences entre le roman et ces deux versions).
    Le livre de Lewis Carroll m’a laissé une impression étrange avec ses dialogues décousus, ses personnages étranges… Mais, finalement comme tout cela n’est qu’un rêve d’Alice, alors j’ai cessé de chercher une logique !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s